Arthrose du poignet

   L’arthrose du poignet correspond à une usure du cartilage du poignet. L’origine la plus fréquente d’arthrose du poignet est post-traumatique. Les séquelles de fracture de fracture du poignet (extrémité distale du radius), de fracture du scaphoïde (pseudarthrose du scaphoïde) ainsi que d’entorse grave du poignet sont les traumatismes les plus fréquemment retrouvés.

    Dans certains cas, l’arthrose du poignet peut être l’expression d’une atteinte rhumatismale comme une polyarthrite rhumatoïde ou d’une chondrocalcinose (libération de cristaux de calcium dans les articulations à l’origine de poussées inflammatoires).


    La symptomatologie est très variable selon les personnes. Il n’y a pas toujours de liens entre la sévérité des lésions observées sur les radiographies et les symptômes. La douleur, la raideur ainsi que la perte de force sont les symptômes les plus fréquents.

   Le diagnostic d’arthrose du poignet est confirmé par une radiographie du poignet qui retrouve un pincement des interlignes articulaires (témoignant de l'usure du cartilage). On peut également voir une condensation sou chondrale (os plus dense) ainsi que des ostéophytes (formations osseuses exubérantes). L’arthroscanner est un examen intéressant pour préciser les lésions.

    Un traitement médical est toujours mis en place en première intention avant d’envisager un traitement chirurgical. Il repose sur la réalisation d’infiltrations et la mise en place d’orthèses de repos.`

Lorsque le traitement chirurgical est envisagé, les interventions consistent à supprimer les zones ou le cartilage est lésé pour ne laisser en contact que les parties saines de l’articulation. Il s’agit de gestes de simplification articulaire (arthrodèses entre le radius et la 1ère rangée des os du carpe, arthodèses partielles du poignet avec scaphoïdectomie, résection de la 1ère rangée des os du carpe)​. A côté de ces interventions dites palliatives, une solution chirurgicale consistant à enlever les branches nerveuses véhiculant les messages douloureux en provenance du poignet est également réalisable. Il s’agit de la dénervation totale du poignet. Cette intervention aux suites simples ne nécessite pas d’immobilisation spécifique. Elle n’est en revanche efficace que dans 70% des cas. Elle ne permet pas non plus de stopper l’évolution de l’arthrose. 

 

©2020 par Centre de Chirurgie de la Main.