Entorses / Lésions ligamentaires du poignet

   Une entorse est le nom donné en cas d’atteinte des ligaments d’une articulation. Il peut s’agit d’une simple contusion cicatrisant spontanément sans laisser de séquelles. Parfois, il peut s’agir de ruptures de ligaments qui peuvent alors mettre en jeu le pronostic fonctionnel du poignet.

   De nombreux ligaments du poignet peuvent être lésés après un traumatisme du poignet. Certaines lésions retiennent plus volontiers l’attention : en raison de leur fréquence comme les lésions du ligament triangulaire du carpe ou TFCC (Triangular fibrocartilage complex) ou en raison de leur gravité comme les lésions du ligament scapho-lunaire.

   La lésion du ligament scapho-lunaire est le plus souvent consécutive à une traumatisme en hyperextension lors d’une chute. Le poignet peut alors être tuméfié en raison de l’apparition d’une hémarthrose (hématome dans l’articulation). Les douleurs sont souvent localisées à la face dorsale du poignet. Les amplitudes articulaires sont rarement limitées.  Le diagnostic peut être confirmé par une radiographie du poignet qui retrouve un diastasis (écart anormalement important) entre le scaphoïde et le semi-lunaire. Parfois, il est nécessaire de réaliser des radiographies particulières en positionnant le poignet dans des positions spécifiques (radiographies dynamiques). Un arthroscanner peut être réalisé pour préciser la lésion lorsqu’elle n’apparaît pas sur les clichés radiographiques. Cet examen permet également de mieux voir le cartilage.

   Les lésions du ligament scapho-lunaire sont considérées comme des traumatisées graves. En effet, en cas de lésion du ligament scapho-lunaire, les mouvements du scaphoïde et du semi-lunaire deviennent indépendants. Il existe une dissociation entre les mouvements du scaphoïde et du semi-lunaire créant des perturbations biomécanique du poignet à l’origine de conflits anormaux. Ces conflits sont à l’origine d’une arthrose du poignet qui apparaît progressivement.​

   Lorsqu’une lésion scapho-lunaire est diagnostiquée en urgence, il est recommandé de réaliser une réparation de ce dernier dans les meilleurs délais. Bien souvent, le diagnostic est réalisé de manière différée. Il est alors souvent trop tard pour réaliser une réparation du ligament scapho-lunaire. Selon les cas, une réparation ligamentaire avec une capsulodèse sous arthroscopie ou une ligamentoplastie peuvent être réalisées. En cas d’arthrose du poignet, il n’y a plus d’intérêt à réaliser une capsulodèse ou une ligamentoplastie, il faudra alors s’orienter vers un traitement palliatif.

    Les lésions du ligament triangulaire du carpe sont moins graves mais bien plus fréquentes. La lésion initiale est le plus souvent consécutive à un traumatisme. Parfois, il s’agit de lésions d’usures dites dégénératives.

Les douleurs sont habituellement localisées sur la partie interne du poignet. Elles sont réveillées dans les amplitudes forcées en prono-supination (mouvements de marionnettes). La radiographie est le plus souvent normale. Un arthroscanner est souvent nécessaire pour préciser les lésions. 

   A l’exception des rares cas de désinsertion fovéale pour lesquelles une évolution vers l‘arthrose de l’articulation radio-ulnaire distale est classique, la chirurgie ne sera proposée qu’aux patients présentant des douleurs invalidantes ou une gêne fonctionnelle significative. Cette chirurgie consiste alors à réaliser une réinsertion ou une suture des ligaments ou un simple débridement (nettoyage) sous arthroscopie.

 

Suture du ligament
scapho-lunaire
et capsulodèse dorsale sous arthroscopie

 

Réparation sous arthroscopie d'une lésion périphérique du ligament triangulaire du carpe (TFCC)

 

©2020 par Centre de Chirurgie de la Main.